Historique de la ligne Lyon-Monbrison

C'est en 1869 que la compagnie des Dombes et du Sud-Est (D.S.E.) obtient la concession de la construction de la ligne Lyon - Montbrison, ébauche d'une liaison directe Lyon - Bordeaux par Clermont Ferrand et Périgueux, qui ne sera jamais réalisée.

En janvier 1876 la section de 80 kilomètres entre Lyon (gare St Paul) et Montbrison est ouverte à l'exploitation. En 1882, la compagnie D.S.E. cède la ligne aux chemins de fer Paris – Lyon - Méditerranée (PLM). De la gare de Ste Foy l'Argentière devait partir une ligne d'intérêt local, à voie métrique en direction de Feurs via St Laurent de Chamousset. La guerre de 1914 stoppa la réalisation des travaux malgré leur avancement (on aperçoit encore par endroit la plate-forme et les ouvrages d'art).

En 1923, il existait trois allers-retours entre Lyon et Montbrison et quatre entre Lyon et l'Arbresle. Le déclin commence par l'arrêt du service voyageur fin 1938. Il sera toutefois rétabli du début de la guerre en 1940 jusqu'en 1955 entre l'Arbresle et Ste Foy l'argentière. Sur cette portion, le service marchandise est maintenu jusqu'en 1990. La ligne est déferrée en 1960 entre Ste Foy l'Argentière et Montbrison.

Depuis 2012, le trafic voyageur est assuré par des Tram-train entre Lyon Saint Paul et Sain Bel.
Le transport de granulats par train complets depuis les carrières de la Patte, vers L’Arbresle et Germain au Mont d'or constituait jusqu’à fin 2019 le seul trafic fret.
Par manque d’entretien de la ligne, SNCF Réseau a décidé en 2020 la fermeture de la ligne. Le faisceau de chargement des trains à la carrière de La patte a été démantelé au début de
l’année 2021 et tous le trafic des granulats a été reporté sur la route.

[[!isAdmin:notempty=`